Quelle est la taille idéale d’une équipe intelligente ?

Équipe intelligente

Quelle est la taille idéale pour qu’un groupe d’employés puisse exister comme une entité plus intelligente que la somme de ses parties? Alors que le « span of control » des managers (c’est-à-dire le nombre de subordonnés sous le contrôle direct du gestionnaire) est un sujet très exploré, la perspective horizontale est peu abordée:  on s’interroge beaucoup moins sur la taille d’une équipe du point de vue de ceux qui la composent.   Les recherches sur le sujet sont pourtant très intéressantes. Saviez-vous que selon certains experts, l’équipe idéale compte exactement 4,6 membres et peut se nourrir avec pas plus de deux pizzas au diner?

La taille de l’équipe influe sur sa productivité, plus elle est étoffée, moins elle est productive :

Les grandes équipes rencontrent davantage de problèmes d’absentéisme et de roulement. Les membres sont moins impliqués dans leur travail, ils ressentent plus d’émotions négatives et leur santé mentale est plus précaire. Lorsqu’il s’agit de la productivité d’un groupe, nous pouvons affirmer que Less is more.

 

Ce que nous disent les chercheurs

Au début des années soixante-dix, deux chercheurs américains, Hackman et Vidmar, se sont penchés sur la question. Afin de déterminer l’incidence de la taille sur les processus et le rendement, ils ont formé des groupes test de 2 à 7 membres. Après avoir achevé leur quart de travail, tous ont répondu aux deux questions antagoniques suivantes :

  1. Votre groupe était-il trop petit pour les tâches à accomplir ?
  2. Votre groupe était-il trop grand pour les tâches à accomplir ?

Le schéma ci-dessous est une représentation graphique des réponses moyennes à ces deux questions. Le point de croisement de deux lignes représenterait la taille optimale d’une équipe productive, soit 4,6 membres.

 

Taille optimale d'une équipe

 

Pour déterminer si votre équipe est trop nombreuse, utilisez la règle simple des « deux pizzas » :

Si vous ne pouvez pas nourrir une équipe avec deux pizzas, c’est qu’elle est trop grande – Jeff Bezos

Si l’on se fie à l’expérience de Jeff Bezos, les équipes composées de 5 à 7 personnes (que l’on peut nourrir avec deux pizzas) sont plus autonomes et ont tendance à trouver des solutions plus innovantes.

Ainsi, théorie et pratique montrent que les petites équipes sont plus productives car elles sont capables d’entretenir une communication plus efficace. Il y a une plus grande confiance entre les membres ainsi qu’une moins forte aversion au risque.

Les avantage des équipes restreintes : l’évitement de la pensée de groupe et du flânage social.

La pensée de groupe  est un dysfonctionnement très courant. Il se produit lorsque les gens au sein du groupe choisissent de ne pas tenir compte des solutions rationnelles ou optimales a fin de maintenir un consensus.  Les projets ont alors de fortes chances d’échouer parce que personne ne veut penser de manière critique.

La flânerie sociale n’entraîne pas nécessairement la prise de mauvaises décisions, mais peut causer des frictions dans une équipe. Elle se produit habituellement lorsqu’un ou plusieurs membres essaient de s’en sortir avec le moins de charge de travail possible, transférant la plus grande partie de la responsabilité sur le reste de l’équipe. Le resquillage peut déclencher un effet d’entrainement lorsque les pairs, surmenés, réduisent volontairement leurs efforts pour réagir. Or, inutile de rappeler qu’une équipe qui manque de cohésion et de synergie ne peut atteindre sa productivité maximale. En fait, ce serait miraculeux s’elle réalise quoi que ce soit.

Quel est donc le fin mot de l’histoire? La meilleure taille pour une équipe productive et intelligente est un nombre proche de cinq. En d’autre termes: la matrice organisationnelle de l’intelligence collective est la petite équipe.


À propos de nous:

Coefficience développe des solution innovantes pour l’implication des employés. Nous travaillons à promouvoir l’intelligence des équipes au sein des entreprises.

%d blogueurs aiment cette page :