Que cachent les problemes supposés de communication en entreprise?

Collaboration et communication

Nous  travaillons régulièrement avec nos clients sur des projets de planification stratégique. . Au cours de ces processus, nous  recueillons souvent des plaintes de la direction et du personnel au sujet du manque de communication au sein de leurs organisations bien qu’ils estimaient que les équipes collaboraient bien .

Ce point a été soulevée dans presque toutes les entrevues et tous les ateliers que nous avons organisés par le passé. Nous n’y avons pas beaucoup réfléchi au départ : après tout, le manque de communication est un problème commun à de nombreuses entreprises. Or, en explorant les mécanismes de communication en place dans cette organisation, nous avons constaté qu’ils étaient dans 90% des cas nombreux, variés et surtout très utilisé! Donc, si les communications étaient le problème, ce n’était pas par manque de moyens ou d’efforts.

La collaboration, mal caché des organisations

Cette constatation déconcertante soulevait une question évidente : si un manque de communication n’était pas le problème, alors est-ce le symptôme d’un autre dysfonctionnement?

Il s’est avéré que notre intuition était juste. Ce n’était pas un problème de communication qui affectait l’efficacité opérationnelle de nos clients. Il y avait plutôt un manque de travail d’équipe – considéré à tort comme un problème de communication. Paradoxalement, la déficience en matière de travail d’équipe n’a aucunement été soulevées lors des entrevues ou des ateliers. De nombreux participants ont même souligné que la collaboration était perçue comme une force.

Que se passe-t-il donc ? Lors de notre enquête sur le Qi organisationnel des organisations québécoises nous avons constaté que la collaboration entre les équipes est le talon d’Achille des organisations québécoises : elle arrive au dernier rang des dimensions mesurées par le Qi ORGANISATIONNEL. Les résultats dépeignent un grand manque d’esprit de corps et une collaboration défaillante.

La hiérarchie communique mais  collabore mal

Chez certain de nos clients il existait un important biais organisationnel – Les niveaux hiérarchique s’empilaient, des gestionnaires gèrent d’autres niveaux de gestionnaires et les décisions se perdaient dans le dédale organisationnel. Typiquement, cette structure de commandement et de contrôle crée un effet de cloisonnement qui mine la coopération interdépartementale.

Une grande partie des efforts que nous avons mené consistait à briser ces silos et à utiliser bon nombre des moyens de communication déjà en place, réunions quotidiennes, examens mensuels des projets et les blogues des cadres pour encourager une meilleure collaboration.

Nous avons  proposé la mise en place d’une nouvelle structure hiérarchique plus horizontale – qui, à la fois, comprime la couche de gestion intermédiaire plus profondément dans l’organisation (plus près de l’endroit où le travail est effectué) et regroupe en équipes inter-fonctionnelles ce qui était auparavant divisé en spécialités fonctionnelles. Il faut encore surmonter les résistances naturelles au changement qui accompagnent un remaniement organisationnel, mais les premiers signes indiquent qu’une fois pleinement mis en œuvre, les changements permettront à l’organisation de faire des progrès durables.

Nous partageons cette expérience parce que nous pensons qu’il y a une leçon à en tirer de la confusion entre communication et collaboration. En effet, nous devons nous garder des réponses faciles et évidentes. Si la communication pose un problème, c’est le plus souvent parce qu’elle est surutilisée (trop de réunions, trop de courriels, trop de messages descendants, etc.) et moins l’inverse. Cette histoire révèle quelque chose de beaucoup plus profond : l’incapacité des gens au sein de nos entreprises à travailler en équipe.

 


Avez-vous déjà mesuré l’implication de vos employés  au travail?

Mis au point par Coefficience en collaboration avec la maison de sondages SOMle Qi ORGANISATIONNEL mesure à quel point une organisation fait s’impliquer ses gens dans sa quête de réussite. L’outil révèle ainsi les blocages qui entravent la performance. Il piste les dirigeants vers la mise en place d’initiatives de gestion susceptibles de corriger certains dysfonctionnements.

Vous souhaitez en savoir davantage sur la communication organisationnelle et l’implication de vos employés? Inscrivez-vous et discutons-en  directement sur  notre Slack:  Coef Café

%d blogueurs aiment cette page :