L’expérience employé signe-t-elle la fin des directions RH?

Expérience employé

L’expérience employé est déplorable dans les organisations. La preuve est que les niveaux d’engagement des employés en Amérique du Nord sont bas, en dépit des efforts déployés pour y remédier. Au Québec, le problème s’ajoute à une pénurie de main d’oeuvre sans précédent. Or, éliminer les obstacles à l’expression du plein potentiel des  gens va changer inévitablement la façon d’aborder les RH.

Les exemples sont nombreux, Google ou Microsoft ont franchi le pas en redéfinissant leurs directions RH. Cela a permi d’améliorer leur expérience employé. Leur nouvelle Philosophie? Penser l’entreprise comme une synergie d’individualités épanouies dont il faut prendre grand soin. Airbnb par exemple n’a plus de responsable ni de département des ressources humaines. La compagnie  dispose uniquement d’une équipe dédiée à l’amélioration de l’expérience employé.

La pertinence directeur du personnel tel que nous le connaissions tend logiquement à disparaître. Ce qui était autrefois considéré par beaucoup comme l’un des domaines les moins passionnants au sein des organisations est aujourd’hui l’un des plus dynamiques. Les ressources humaines ne se limitent plus à l’embauche et au licenciement. Elles ont un impact énorme sur l’expérience employé et et le bonheur au travail. J’ai justement exploré cette question dans mon récent ouvrage, j’ai pu identifé trois tendances lourdes qui corroborent ces constats:

De la gestion du statu quo au mangement du changement

Longtemps, les RH  se contentaient de faire tourner l’organisation et résistaient au changement. Il suffisait d’essayer quelque chose de nouveau, de créer un nouveau système ou de modifier son horaire de travail pour que les RH s’y opposent. Aujourd’hui, cependant, les ressources humaines sont souvent responsables de briser le statu quo pour faire avancer l’organisation, au lieu de freiner les choses. Les RH sont le moteur de la création d’un environnement de travail cohésif où les employés sont épanouis et se réalisent.

De l’exécution au pilotage stratégique

Auparavant, les RH faisaient simplement ce qu’on leur demandait et n’avaient pas beaucoup d’impact sur la stratégie globale de l’organisation. Aujourd’hui, les professionnels des ressources humaines aident à définir et à conduire la stratégie, d’autant plus que les organisations se rendent compte de l’impact que l’expérience de employé peut avoir sur la croissance et les revenus.

Des silos à une collaboration étroite pour stimuler l’intelligence collective

Les RH avaient coutume de travailler en silo et il n’y avait pas beaucoup d’interaction avec les autres départements. Il en résultait bien souvent une organisation cloisonnée, alourdie par la bureaucratiel. Au fur et à mesure de l’évolution des choses, celles-ci se mettent à fonctionner en synergie avec d’autres joueur de l’organisation pour répondre au mieux à leurs besoins.

Il est clair qu’alors que la technologie a automatisé plusieurs tâches RH autrefois chronophages, les entreprises font face à la nécessité d’accorder plus d’attention à leurs gens. La culture organisationnelle, la rétention et l’engagement sont desoramais au centre des préoccupations. Ne ratez pas ce train!

 

Yves Chapleau


Avez-vous déjà mesuré l’implication de vos employés au travail?

Mis au point par Coefficience en collaboration avec la maison de sondages SOMle Qi ORGANISATIONNEL mesure à quel point une organisation fait s’impliquer ses gens dans sa quête de réussite. L’outil révèle ainsi les blocages qui entravent la performance. Il piste les dirigeants vers la mise en place d’initiatives de gestion susceptibles de corriger certains dysfonctionnements.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur la communication organisationnelle et l’implication de vos employés? Inscrivez-vous et discutons-en  directement sur  notre Slack, le Coef Café. 

Le Coef café

 

%d blogueurs aiment cette page :