Mission, vision, valeurs: comment inspirer vos gens?

Mission vision valeurs

Bien entendu, cette question est complexe. Qu’est-ce qui peut faire que les collaborateurs ont le sentiment de participer à quelque chose de grand? En dehors d’exemples un peu trop évidents comme le projet de la Baie-James, tout manager devrait réfléchir soigneusement à la manière de transmettre la mission, la vision, et les valeurs de l’entreprise.

Comme nous l’avons déjà dit, l’être humain est fondamentalement un militant… C’est ce qu’a très bien compris une entreprise comme Patagonia. Une explication profonde du développement de l’entreprise, aujourd’hui très largement implantée dans le monde, est que les membres du personnel – notamment les vendeurs en magasin – sont convaincus de véhiculer une image différente, d’avoir été les précurseurs dans le métier en matière de protection de l’environnement et de développement durable. Dans les magasins, ils se sentent investis d’une mission qui transcende leur rôle de vendeur ; ce sont des conseillers au service d’une cause véritable, d’un combat. Et ce même si, bien entendu, ils ont, comme tout vendeur, des objectifs chiffrés à atteindre.

Choisir le thème

Il est cependant difficile de donner une liste de thèmes susceptibles d’être porteurs tant il est nécessaire de prendre en compte l’univers particulier de chaque entreprise et tenir compte de sa mission, sa vision, et ses valeurs. Chaque thème, suivant la manière dont il est expliqué et mis en œuvre, peut se révéler plus ou moins mobilisateur.

  • un positionnement très original de l’entreprise ;
  • un savoir-faire particulièrement pointu ;
  • un projet technique d’envergure ;
  • un projet particulièrement innovant ;
  • une croissance ambitieuse associant les salariés ;
  • la conquête de marchés réputés très difficiles ou particulièrement originaux ;
  • une démarche environnementale ou de développement durable forte ;
  • une cause humanitaire marquante ;
  • une reconnaissance externe importante pour l’entreprise : trophée, label, certification, etc. ;
  • un sponsoring à grande échelle, etc.

À l’opposé, il existe des thèmes a priori peu susceptibles de mobiliser à grande échelle.

  • l’augmentation du chiffre d’affaires de 5 % pour l’année prochaine ;
  • le déploiement du 3e plan d’économie en deux ans au sein de l’entreprise ;
  • la mise par écrit de tout le savoir-faire de l’entreprise ;
  • le déploiement d’un logiciel ERP (logiciel de gestion intégrée) ;
  • la création de procédures de reporting.

En vérité, la réflexion du manager doit être la suivante : qu’est-ce qui me ferait moi-même bouger si j’étais à leur place ? Qu’est-ce qui pourrait me faire parler avec fierté de mon entreprise à la maison ou à mes amis ?

Chaque entreprise peut et doit trouver sa ou ses grandes causes pour faire en sorte que chacun se sente, au moins un peu, une âme de militant.

Bien entendu, cette passion doit être transmise et entretenue par tout manager, depuis le dirigeant jusqu’au manager de base.

Question pratique : que doit faire le « gestionnaire de base » lorsque le « top management » ne transmet strictement aucune passion, aucune vision ? La situation est incontestablement difficile mais, nous l’avons tous vécu, certains managers arriveront, malgré tout, à trouver eux-mêmes la vision capable d’amener chacun à donner le meilleur de lui-même. Ces gestionnaires-là, s’ils arrivent à maintenir dans le temps la motivation de leur équipe, ont sans aucun doute un charisme peu ordinaire.


Avez-vous déjà mesuré l’implication de vos employés au travail?

Mis au point par Coefficience en collaboration avec la maison de sondages SOMle Qi ORGANISATIONNEL mesure à quel point une organisation fait s’impliquer ses gens dans sa quête de réussite. L’outil révèle ainsi les blocages qui entravent la performance. Il piste les dirigeants vers la mise en place d’initiatives de gestion susceptibles de corriger certains dysfonctionnements.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur la communication organisationnelle et l’implication de vos employés? Inscrivez-vous et discutons-en  directement sur  notre Slack, le Coef Café. 

Le Coef café

 

%d blogueurs aiment cette page :